Le tabac, danger pour les femmes enceintes

Le tabac : un vrai danger pour les femmes (et pas seulement lors de la grossesse)

Aujourd’hui, les femmes fument presque autant que les hommes. C’est bien dommage : car elles sont en certains points plus sensibles encore aux méfaits du tabac que leurs partenaires masculins.

Il existe en effet une incompatibilité totale entre la beauté et la cigarette. Le tabac brouille le teint, dessèche les cheveux, creuse les rides, ternit la peau, jaunit les dents, les cellules manquent d’oxygène et toute la circulation en souffre.

Une femme qui fume a la voix éraillée et une mauvaise haleine non seulement par le goût qu’il lui laisse dans la bouche, mais aussi parce qu’il perturbe la fonction digestive.

Le tabac détruit la vitamine C, ce qui provoque une accélération anormale des rides et du vieillissement !

 

Grossesse et tabac : un véritable ennemi invisible

 

Prendre la décision délibérée de s’empoisonner soi-même n’engage que soi, puisque la loi nous autorise à user de ce poison. Mais empoisonner les autres, cela devrait être répréhensible au même titre qu’un acte criminel, surtout lorsqu’il s’agit d’enfants en bas-âge, de nouveaux nés et de fœtus.

Pour une femme enceinte, fumer est un véritable crime ! Car même si l’enfant réussit à vivre, il en portera les séquelles toute sa vie.

Une future mère fumant, ne serait-ce que quelques cigarettes par jour, entraîne une accélération du rythme cardiaque du fœtus qu’elle porte… ce qui explique ce taux effroyablement élevé d’enfants qui meurent avant leur troisième année ; plus de la moitié d’entre eux, quelle responsabilité !

Attention au tabagisme passif :

Des expériences durant les années 2015 aux Etats-Unis ont montré que la nicotine n’est pas filtrée par l’enveloppe placentaire et on a pu remarquer la présence de nicotine dans l’embryon pendant 8 heures. “C’est suffisant pour s’attaquer aux poumons et au cœur de l’embryon”, conclurent les biologistes américains… De là à ajouter une remarque pessimiste : “l’enfant qui naîtra ainsi, disent-ils, sera fragile tout le restant de sa vie, des voies respiratoires, du cœur et des artères…”

En fait, pour prévenir ce problème, les femmes devraient arrêter totalement l'usage de la cigarette, plusieurs mois avant leur grossesse, car les effets du tabagisme continuent de se faire sentir longtemps après l’arrêt définitif !